Histoire et Tourisme au Caule Sainte Beuve

Histoire

Le Caule Sainte Beuve est une commune de Seine Maritime d'un peu moins de 500 habitants.

Située à l'orée de la forêt domaniale d'Eu, elle naît de la réunification de différents hameaux et lieux-dits. En effet, l'ancienne commune des Ventes Mésengères est rattachée au Caule en 1822 : la commune devient alors Le-Caule-les-Ventes. Puis c'est en 1824 que la commune prend son nom actuel en rattachant  Sainte-Beuve-aux-Champs, toute petite commune sitée juste à l'est. Le nom du village a la même origine que le terme forestier "chablis". Il désigne le bois abattu dans la forêt par le vent ou l'orage.

Le territoire s'étend sur 1644 hectares dont 465 hectares occupés par la forêt.

La commune du Caule compte aujourd'hui plusieurs édifices, notamment religieux, qui sont les témoins de l'histoire de la commune. On y compte pas moins de trois églises et quatre calvaires.

Tout comme la forêt d'Eu, la commune du Caule est marquée par l'histoire du 19ème siècle. Au cours de ce siècle, cette partie du département a été aménagée pour accueillir les parties de chasse de la famille royale qui logeait au château d'Eu. Vestige de ce temps, la maison forestière de Penthièvre, datant de 1881, est la propriété de la commune. Actuellement en cours de rénovation, cette maison fera un gîte de campagne très agréable et imprégné de l'histoire de la région.

En se promenant sur le lieu-dit de Sainte-Beuve-aux-Champs, il faut s'arrêter devant la chapelle Saint Barthélémy. Outre l'architecture de la chapelle également en cours de rénovation, arrêtons nous à l'extérieur, à droite du portillon. Une stèle en pierre avec des inscriptions y est installée. Nous sommes le 31 mai 1940. Un avion allié, le "Léo 45", s'écrase après avoir été bombardé avec à son bord trois soldats dont le sergent Pierre Dauge, sergent radio. Son corps déposé dans la chapelle, Pierre Dauge est le seul à décéder ce jour-là. La stèle érigée sur la route du Sergent Dauge nous rappelle ce bout d'histoire au quotidien.

Balades touristiques

Circuit du Mont Robert

 

Avec la proximité de la forêt d'Eu, la commune du Caule Sainte Beuve offre de belles promenades avec de nombreux chemins pédestres, cyclistes, équestres...

 Circuit mont robert caule sainte beuve

 

Longeur : 7km

Durée : 2 heures

Balisage : Non

Départ : Eglise des Ventes Mésangères

Carte : IGN Top 25 2108 OT, Forêt d'Eu

Equipement touristiques : Parking et panneau d'information

Difficulté : Aucune. Les lignes de parcelles ne sont pas débrousaillées

 

TOPONYMIE

Caule dérive de l'ancien français chaable "abattre", issu du latin catabola, du grec kata (dictionnaire historique Robert). Le nom du village a donc la même origine que le terme forestier chablis, qui, indifféremment employé comme adjectif bois chablis ou substantif des chablis, désignedes arbres abattus ou déracinés par le vent ou l'orage. Les Ventes Mésangères tout commes les Grandes Ventes et Les Ventes-Saint-Rémy en forêt d'Eawy renvoient aux coupes de bois qui étaient faites dans la forêt et vendues, le plus souvent, à l'automne. Font Pégard, Clos Mallot, Mont Robert portent le nom de leurs anciens propriétaires. Fourdinier, fourdinaye, fourdraine sont des apellations locales pour le prunellier. Quant à La Papesse, ce nom reste énigmatique. S'agit-il d'un sobriquet attaché à quelque virago qui aurait sévi dans les parages?

CURIOSITES

L'Eglise des Ventes Mésangères : Dédiée à Saint Eloi, cette église a été édifiée au milieu du XVIème siècle sur l'emplacement d'une ancienne chapelle dépendant de l'abbaye de Foucarmont. Datée de 1588, sa cloche est l'une des plus anciennes de Normandie. C'est moins l'architecture et l'état délabré de cette chapelle qui retiennent le regard que sa position sur une éminence qui domine légèrement la forêt et l'orangée de ses briques anciennes se détachant sur le bleu ou le gris du ciel.

 

La haie des Ventes Mésangères : Pas moins de dix essences locales d'arbres et d'arbustes composent cette haie qui devrait servir d'exemple et de modèle à tous ceux qui souhaitent reconstituer une haie basse. Les haires diminuent les ruisellements, brisent le vent, rendent le paysage moins monotone et sauvegardent la biodiversité, servant d'abri et de refuge à de nombreuses espèces végétales et animales.

 

Le petit pont et les sources périodiques de l'Yères : Pour qui n'habite pas la région, la présence d'un pont à cet endroit est pour le moins étonnante ! Il faut savoir que ce vallon dénommé le Puits à Corbeau abrite une nappe phréatique d'où sourdent épisodiquement les sources de l'Yères, qui, en se rassemblant, forment certains hivers, un véritable cours d'eau traversant la route.Sur cette station fraîche, humide et sombre se plaisent l'ail des ours et les scolopendres (Phyllitis scolopendrium L.). Les hêtres et les frênes y atteignent une hauteur totale (jusqu'au bourgeon terminal) qui avoisine les quarante mètres. L'engorgement temporaire, asphyxiant les racines qui finissent par pourrir, reste néanmoins un facteur limitant pour les hêtres qui n'aiment pas avoir les pieds dans l'eau.

Promenez-vous dans la forêt d'EU

" Tu trouveras plus dans la forêt que dans les livres. Les arbres et les rochers t'enseigneront des choses qu'aucun maître ne te dira"

Saint Bernard de Clairvaux

 

Foret eu le caule sainte beuve

Maison forest pignon3                    Maison forestière acquise par la commune

Mais forest 4

 

 

                     

 

 

                       Façade: vue sur la prairie